L’Attente

2003 | Exposition personnelle

Installation dimension variable | laine, textile, vidéo

Espace Piano Nobile, Genève

« Pour l’étape intermédiaire des «Projets sous verre», Piano Nobile devient un lieu de narration avec une mise en scène et en lumière chaude et animée. Muriel Décaillet explore la vitre comme lien entre l’extérieur et l’intérieur, entre l’espace public et l’espace non-public, en reproduisant un lieu intime. L’installation se joue de l’aspect commercial de la vitrine, de même que de son appel au voyeurisme. Dans une saynète parlante, l’artiste dispose des personnages hybrides, protagonistes femmes zoomorphes, chargés symboliquement. L’installation évoque l’attente et représente des gestes mécaniques qui raniment une mémoire collective, une tradition féminine. On assiste à la fabrication d’un cylindre crocheté par la manipulation de mains habiles. L’image du tube ainsi manufacturé crée le lien avec un tissu tendu à travers l’espace, un canal, qui relie les corps des personnages à la vitre, lieu de réception
du spectateur. Habillé de fils tissés ainsi que d’éclairages colorés qui rehaussent
des éléments précis de l’installation, l’espace habité a deux apparences ou
deux vies. De nuit, l’allusion aux vitrines
de quartiers chauds devient explicite alors que l’utilisation particulière des objets
et des matières encre ce petit monde fantasque. »
Marie-Eve Knoerle, Piano Nobile

photos © laurent guiraud